Article GASFIND

GASFIND la protection des professionnels de la clim véhicules

Les fluides miracles

Des fluides à base d’hydrocarbure (Duracool, Deepcool…) ont le vent en poupe et sont utilisés pour recharger les circuits d’air conditionné des véhicules de tourisme, des machines agricoles et des engins de travaux publics, fonctionnant exclusivement aux fluides frigorigènes R134a (HFC) ou R1234yf (HFO). 

Les attraits pour ces fluides sont nombreux :

  • Moins onéreux,
  • En vente libre sur le web,
  • Prétendus plus respectueux de l’environnement,
  • Ne nécessitant aucune démarche administrative. 

Mais la réalité sur leur utilisation est bien différente…

Une utilisation sans contraintes administratives ? 

L’argument est fallacieux. Le code de l’environnement précise « Les opérateurs qui manipulent les fluides HFC doivent obtenir une attestation de capacité auprès d’un organisme agréé ». 

En clair, le fait de raccorder un outillage sur un circuit chargé au R134a (HFC) impose de facto l’obtention d’une attestation de capacité

Qu’advient-il des fluides R134a récupérés ? Comment sont déclarées les quantités récupérées ?

Une utilisation sans risques ? 

Pas vraiment. Considérés comme dangereux et inappropriés, ces fluides ne sont homologués par aucun constructeur ou équipementier.

Inflammables, car fabriqués à base d’hydrocarbure, les risques encourus en cas d’incendie ou d’explosion, lors de leur manipulation ou au cours de l’utilisation du véhicule, engagent totalement la responsabilité du réparateur.

Un manque de respect pour la profession. 

Aucun système n’étant chargé avec ces fluides en première monte, ou dans les réseaux SAV des constructeurs, la pollution définitive du stock de réfrigérants récupéré et recyclé dans une station est le principal risque encouru par un réparateur non informé de leur présence

Mais le risque est bien plus grand lorsque ce même réparateur effectue plusieurs recharges avec le fluide contaminé.

Une situation à haut risque.

Cette pratique, dénoncée par SNDC depuis 2018, n’a pas eu grand écho auprès des pouvoirs publics. Les remontées de réseau ECOCLIM, composé de spécialistes de la climatisation véhicules, n’ont rien de rassurant devant l’amplification du phénomène.

Gasfind une réponse fiable. 

La plus grande prudence est de mise, mais ne suffit pas. Pour se prémunir contre ce risque, SNDC a développé son propre outil d’analyse. 

Fiable, rapide et robuste, l’analyseur Gasfind identifie les fluides frigorigènes R134a et R1234yf, ainsi que les contaminants qu’ils sont susceptibles de renfermer. Simple d’utilisation sur véhicules de tourisme, machines agricoles et engins de travaux publics, Gasfind offre une autonomie de 3 heures. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page